Une approche fondamentale pour les artistes


Permettre aux musiciens de s’accorder, de trouver son unité ,en lui-même et avec l’instrument pour arriver à laisser passer à travers lui la musique, à se laisser jouer librement sans contraintes ni mentales ni physiques, c’est ce à quoi aspire tout instrumentiste.

La méthode Alexander permet de mieux cerner les difficultés rencontrées par l’artiste, et de lui donner des moyens simples pour changer et favoriser cette unité de l'être.


LES DIFFÉRENTS PROBLÈMES RENCONTRÉS PAR LES MUSICIENS SONT PROVOQUÉS :

      .   Par une conception fausse

 

par exemple la confusion entre détente et affaissement,  la différence entre poids et pression (pour les cordes), une mauvaise conception du soutien pour les chanteurs, et la confusion entre fixité et stabilité.

  •  Par l'instrument

L'asymétrie de la position 

La pression à employer 

Le poids de l’instrument 

L’étendue et la complexité des mouvements 

La répétition du geste 

La gestion du souffle

 

  • Par la performance artistique

Les difficultés techniques 

La rapidité d'exécution 

Le volume sonore 

La recherche d'expressivité 

Le temps de préparation 

Le trac

 

     .  Par sa morphologie 

En relation avec son âge (enfant, adolescent, adulte) et son adaptation à l'instrument.

 

Face à ces difficultés chacun développe au cours de son apprentissage des tensions, des habitudes, des compensations qui vont être intégrées comme naturelles et inhérentes à la pratique instrumentale . 

Avec le temps, ces tensions occasionnelles vont devenir chroniques entraînant des conséquences : 

 

Sur le plan somatique :

maux de dos, fatigue, stress, douleurs, inflammations, tendinites

 

• Sur le jeu en limitant les capacités et le potentiel :

Le son est petit, serré, sans brillance 

Le rythme est instable 

Manque de concentration 

Manque de fluidité, geste limité 

Excès de force ou de pression 

Ecoute partielle


La technique Alexander permet de :

. Mettre  en place une conception juste de l 'alignement ,du mouvement , du geste musical en général

• Prendre conscience des tensions inutiles en jouant 

• Remplacer ces tensions par une tonicité juste et adaptée à l’activité 

. Apporter une coordination fonctionnelle précise et subtile

• Trouver un bon équilibre postural et le maintenir en jouant 

• Sentir comment cet équilibre permet de trouver aisance, fluidité et confort dans la pratique de l’instrument 

• Retrouver la liberté du geste musical et ainsi d’expérimenter ses répercussions sur le son, le rythme, l’agilité, l’écoute, l’endurance, la concentration , l’expressivité 

• Trouver la relation conjuguée de détente et tonicité 

• Trouver calme et dynamisme, concentration, disponibilité, présence à soi et ouverture, détachement et implication